L’ouvrage d’Emmanuel Pierrat « 1857, la littérature en procès », sous-titré « Gustave Flaubert, Charles Baudelaire et Eugène Sue face à la censure » paraîtra aux Éditions Hermann le 17 février prochain. Cet essai historique traite du mythique millésime que 1857 reste pour la censure durant lequel le procureur impérial Ernest Pinard poursuit successivement Gustave Flaubert pour son premier roman « Madame Bovary », Charles Baudelaire pour « Les Fleurs du Mal » et Eugène Sue pour « Les Mystères du Peuple », trois génies littéraires menacés pour outrage aux « bonnes mœurs » ainsi qu’à la « morale publique et religieuse ».

Partager

Les derniers articles à lire !