Emmanuel Pierrat

Avocat Associé

Ancien Membre du Conseil de l’Ordre

Ancien Membre du Conseil National des Barreaux

Conservateur du Musée du Barreau de Paris

Emmanuel Pierrat est avocat au Barreau de Paris, Conservateur du Musée du Barreau de Paris, Ancien Membre du Conseil National des Barreaux et Ancien Membre du Conseil de l’Ordre. Il a fondé le Cabinet d’avocats portant son nom.

Après des études à l’Université Paris-II (DEA de droit de la propriété industrielle, littéraire et artistique, licence de communication de l’Institut Français de Presse) et à Louvain-La-Neuve (Belgique), il a prêté serment auprès du Barreau de Paris en février 1993.

Il est titulaire depuis 1997 du certificat de spécialisation en droit de la propriété intellectuelle. Il est par ailleurs Administrateur de l’Association française pour la protection internationale du droit d’auteur et il co-préside les Jurys du Conseil National des Barreaux délivrant les mentions de spécialisation « Droit de la propriété intellectuelle » et « Droit des nouvelles technologies de l’informatique et de la communication ».

Emmanuel Pierrat accompagne également ses clients artistes et auteurs dans le cadre de la négociation de leurs contrats et de la promotion de leur carrière. Il exerce ainsi les fonctions de mandataire d’artistes et d’auteurs.

Il a exercé les fonctions de conseiller municipal du sixième arrondissement de Paris jusqu’en 2014.

Emmanuel Pierrat rédige un blog judiciaro-littéraire, alimenté chaque semaine, sur le site de livreshebdo.fr etécrit aussi régulièrement dans le mensuel Légipresse sur le droit d’auteur et le droit du marché du livre.

Emmanuel Pierrat a publié de nombreux ouvrages juridiques de référence sur le droit de l’édition, la liberté d’expression, le droit du commerce du livre, le droit à l’image.

Il a également signé plusieurs essais sur la culture, la justice ou encore la censure et en particulier : La Guerre des copyrights (Fayard, 2006), Antimanuel de droit (Bréal, 2007), La Justice pour les nuls (First, 2007 mis à jour en 2013), La Liberté sans expression ? Jusqu’où peut-on dire, écrire, dessiner, (Flammarion, 2015), Nouvelles morales, nouvelles censures(Gallimard, 2018).

Emmanuel Pierrat est également ancien membre du comité directeur de l’Union Internationale des Avocats (UIA), Président de la commission Droit des Médias de l’UIA.

Il est Président du Pen Club français et Président du Comité des Ecrivains pour la Paix du Pen Club International.

Il est également le directeur de la Grande Bibliothèque du Droit (lagbd.org).

Emmanuel Pierrat est également Secrétaire général des Bibliophiles du Palais, Secrétaire général et juré du Prix du Livre politique du Barreau de Paris. Il préside le Prix Sade et fait partie des membres du jury du Prix de Bibliographie décerné par le Syndicat de la Librairie Ancienne et Moderne, et du Prix Du Guesclin.

Il est également exécuteur testamentaire de l’écrivain et musicien Jack-Alain Léger. Il est Secrétaire général du Musée Yves Saint-Laurent Paris et Secrétaire général du FMCC.

Spécialiste et collectionneur d’art africain, Emmanuel Pierrat a rédigé un essai intitulé Comprendre l’art africain publié en 2008 aux Editions Chêne et Les Arts Premiers pour les nuls (First 2014).

Il est également l’auteur d’une quinzaine de romans et récits, dont, notamment, Troublé de l’éveil (Fayard, 2008) ou encore Maître de soi (Fayard, 2010). Plusieurs de ses ouvrages ou contributions ont été traduits (en vietnamien, roumain, grec, allemand, coréen, anglais, espagnol, bengali…).

Il a par ailleurs traduit, de l’anglais, Jerome K. Jerome et John Cleland, ainsi que, du bengali, Rabindranath Tagore.

Emmanuel Pierrat a été fait Chevalier de l’Ordre des Arts et Lettres et a reçu la grande médaille d’argent de la Jurisprudence de l’Académie d’Architecture. Il a reçu, le 11 mai 2017, le diplôme, en latin, d’“enseignant honoris” de l’Université de Droit de Ljubljana après sa conférence, en anglais, sur la liberté d’expression.

Bibliographie (non exhaustive):

Ouvrages juridiques :

Guide du droit d’auteur à l’usage des éditeurs, Éditions du Cercle de la Librairie, 1995.

Le Droit d’auteur et l’édition, Éditions du Cercle de la Librairie, 1998, 2005 et 2013.

Le Droit de l’édition appliqué I, Éditions du Cercle de la Librairie/Cecofop, 2000.

Guide juridique pratique de l’éditeur. Livre-Presse-Multimédia (en co-direction avec Agnès-Lahn Gozin et Arnaud Le Mérour), Stratégies, 2001.

Reproduction interdite, le droit à l’image expliqué aux professionnels de la culture et de la communication, à ceux qui veulent protéger leur image et à tous les autres qui veulent comprendre la nouvelle censure iconographique, Maxima/Laurent du Mesnil, 2001.

Le Droit du livre, Éditions du Cercle de la Librairie, 2001, 2005 et 2013.

Le Droit de l’édition appliqué II, Éditions du Cercle de la Librairie/Cecofop, 2002.

Les Contrats de l’édition, 2011 et 2014, editionsducercledelalibraire.com (disponible uniquement sur support numérique).

Guide du jeune avocat (direction d’ouvrage)Lexisnexis, 2016.

Code de la liberté d’expression (en collaboration avec Vincent Ohanessian), Anne Rideau éditions, 2017.

Le Juge et l’écrivain, Folio essais, 2019.

Dictionnaire du monde judiciaire (direction d’ouvrage), Robert Laffont, Bouquins, 2019.

Essais :

Le Sexe et la loi, Arléa, 1996, La Musardine, 2002, 2008, 2015 et 2018.

La Culture quand même (en collaboration avec Patrick Bloche et Marc Gauchée), Mille et une nuits, 2002.

L’Édition en procès (en collaboration avec Sylvain Goudemare), Éditions Léo Scheer, 2003.

Le Bonheur de vivre en Enfer, Maren Sell éditeurs, 2004.

Pirateries intellectuelles, Sens & Tonka, 2005.

La Guerre des copyrights, Fayard, 2006.

Brèves de prétoire, Chifflet et Cie, 2007.

La Justice pour les nuls (corédaction et direction d’ouvrage), First, 2007 et 2013.

Le Sens de la défense (en collaboration avec Jeanne-Marie Sens), L’Une & L’Autre, 2008.

Le Livre noir de la censure (corédaction et direction d’ouvrage), Le Seuil, 2008, Prix Tartuffe 2008.

Museum Connection, enquête sur le pillage de nos musées (en collaboration avec Jean-Marie de Silguy), First, 2008.

Nouvelles Brèves de prétoire, Chifflet et Cie, 2008.

Les Grandes Enigmes de la justice, First, 2009.

Accusés Baudelaire, Flaubert, levez-vous ! Napoléon III censure les Lettres, André Versaille Editeur, 2010.

Familles, je vous hais ! Les héritiers d’auteurs, Hoëbeke, 2010.

Les Veuves abusives d’Anatole de Monzie (édition critique), Grasset, Les Cahiers rouges, 2011.

Faut-il rendre les œuvres d’art ?, CNRS éditions, 2011.

Comme un seul homme, droit, genre, sexe et politique, Galaade, 2012.

La Famille d’aujourd’hui pour les nuls (en collaboration avec Julien Fournier et Sophie Viaris de Lesegno) , First, 2013.

La Liberté sans expression ? Jusqu’où peut-on toute dire, écrire, dessiner, Flammarion, 2015.

Les Brèves de prétoire, l’intégrale, Chifflet & Cie, 2015.

Stars à la barre, Prisma éditions, 2017 et 2018.

Défrayer la chronique. « Omar m’a tuer » : l’affaire Raddad, 1994, suivi de « Il pleure, il pleure ! » : l’affaire Troppman, 1869, Point Seuil, 2018.

 Raconter la grande histoire, « J’accuse » : l’affaire Dreyfus, 1894, suivi de « Surtout ne confiez pas les enfants à la préfecture » : l’affaire Papon, 1997, Point Seuil, 2018.

Politiser la justice, « Juger Mai-68, suivi de « J’ai choisi la liberté » : l’affaire Kravchenko, 1949, Point Seuil, 2018.

Pierre Simon médecin d’exception, du combat pour les femmes au droit de mourir dans la dignité, Don Quichotte, 2018.

La France des vaincus, First, 2018.

Les Dossiers secrets de J’accuse, Calmann-Lévy, 2018.

 « Vous injuriez une innocente », suivi de « Si Violette a menti », Point Seuil, 2018.

« Elles sont ma famille. Elles sont mon combat. », suivi de « Vous avez trouvé 11,9 mg d’arsenic », Point Seuil, 2018,

« Ils ne savent pas tirer », suivi de « On aime trop l’argent », Point Seuil, 2018.

Nouvelles morales, nouvelles censures, Gallimard, 2018.

Le Grand Livre de la censure, Plon, 2018.

« Les excuses de l’institution judiciaire » : l’affaire d’Outreau, 2004,suivi de« Je désire la mort » : l’affaire Buffet-Bontems, 1972,Points, 2018.

« On veut ma tête, j’aimerais en avoir plusieurs à vous offrir » : l’affaire Landru, 1921,suivi de« Nous voulons des preuves » : l’affaire Dominici, 1954,Points, 2018.

« Totalement amoral » : l’affaire du Dr Petiot, 1946, suivi de« Vive la France, quand même ! » : l’affaire Brasillach, 1945,Points, 2018.

Les secrets de l’affaire J’accuse, Calmann-Lévy, 2019.

Le Tribunal de la Terreur, Fayard, 2019.

Livres illustrés et livres d’art:

 Antimanuel de droit, Bréal, 2007.

Cent livres censurés, Chêne, 2010.

Cent images à scandale, Hoëbeke, 2011 et 2013.

Cent Œuvres d’art censurées, Chêne, 2012.

Cent chansons censurées (en collaboration avec Aurélie Sfez), Hoëbeke, 2014.

Les Grand Procès de l’Histoire, La Martinière, 2015, Prix du Livre du Patrimoine.

Le Droit d’auteur (en collaboration avec Fabrice Neaud), Le Lombard, 2016.

Moi, Emmanuel Pierrat, avocat à la cour, Glénat jeunesse, 2016.

100 infographies pour déchiffrer la justice, La Martinière, 2016.

Les Femmes et la Justice, Femmes avocates, femmes magistrates et femmes criminelles, La Martinière, 2016.

Pièces à conviction, 35 affaires judiciaires qui ont défrayé la chronique (en collaboration avec Jérôme Pierrat), La Martinière, 2017.

Trois minutes pour comprendre la Justice, Le Courrier du livre, 2019.

Dernières volontés,l’histoire des plus incroyables testaments et successions, La Martinière, 2018.