Emmanuel Pierrat

Avocat Associé

Ancien Membre du Conseil de l’Ordre

Ancien Membre du Conseil National des Barreaux

Conservateur du Musée du Barreau de Paris

Emmanuel Pierrat, né en 1968, est avocat au Barreau de Paris, Ancien Membre du Conseil de l’Ordre (2012-2014), Ancien Membre du Conseil National des Barreaux (2015-2017). Il a fondé le Cabinet d’avocats Pierrat & Associés, composé d’une quinzaine d’avocats, et y est associé gérant.

Il est Conservateur du Musée du Barreau de Paris depuis 2013, Secrétaire général du Musée Yves Saint-Laurent Paris depuis 2018 et membre de la Commission des acquisitions du Musée des Arts décoratifs. Il est également cofondateur et responsable de la Grande Bibliothèque du Droit.

Emmanuel Pierrat a été Secrétaire général de la structure préfiguratrice qui a permis la création de l’actuelle Maison des Metallos (établissement culturel situé dans onzième arrondissement de Paris).

Il exerce aussi la fonction d’agent littéraire et artistique.

Après des études de 3è cycle en droit (DEA de droit de la propriété industrielle, littéraire et artistique, obtenu à l’Université Paris-II et à celle de Louvain-La-Neuve, en Belgique), et des études de communication (licence de communication obtenue à l’Institut Français de Presse), il a prêté serment au Barreau de Paris en février 1993.

Titulaire, depuis 1997, du certificat de spécialisation en droit de la propriété intellectuelle, il a coprésidé pendant de nombreuses années le jury de spécialisation nationale organisé par le Conseil national des Barreaux.

Emmanuel Pierrat a notamment enseigné à l’Université Paris XIII – Nord (1998-2008), au Centre de formation et de perfectionnement des journalistes (CFPJ) (1998-2010), au Centre de conseil et de formation professionnelle (CECOFOP) (1997-2004), à l’École nationale des Arts Décoratifs (1998-2010), à l’École nationale des Gobelins (2004-2013), à l’Institut national de la formation de la librairie (INFL) (2005-2012).

Il a été assistant parlementaire à l’Assemblée nationale pendant ses études. Il a été coopérant culturel au Consulat de France à Calcutta (Inde).

Il a siégé comme conseiller municipal du sixième arrondissement de Paris de 2008 à 2014, et est actuellement Président du Conseil de quartier Rennes du sixième arrondissement.

Il est membre du Comité d’éthique de la Fondation Le Refuge.

Emmanuel Pierrat a été Président du PEN Club français (2018-2020) et, depuis avril 2019, préside le Comité des Écrivains pour la Paix du PEN International.

Emmanuel Pierrat est administrateur de l’AFPIDA, section française de l’Association Littéraire et Artistique Internationale (ALAI), membre du Comité directeur de l’Union internationale des avocats (UIA). Il est également Secrétaire général des Bibliophiles du Palais.

Emmanuel Pierrat est Président du Prix Sade, co-fondateur du Prix du Livre citoyen du Barreau de Paris, membre du jury du Prix de la Bibliographie et de l’Histoire du livre (décerné par le Syndicat national de la Librairie ancienne et moderne), membre du jury du Prix Antoine Bernheim (décerné par la Fondation du Judaïsme français), et vote au Grand Prix du Festival international de la Bande dessinée d’Angoulême.

Emmanuel Pierrat est Chevalier dans l’Ordre des Arts et des Lettres et a reçu la grande médaille d’argent de la Jurisprudence de l’Académie d’Architecture.

Emmanuel Pierrat a reçu plusieurs récompenses littéraires dont le Prix Simone Goldschmidt-Fondation de France, le Grand Prix de la Nuit du livre, le Prix du Livre du Patrimoine.

Pour le magazine professionnel Livres Hebdo, il rédige chaque semaine une chronique juridico-culturelle (depuis 1997), ainsi que chaque mois pour le magazine Écran total, le magazine des professionnels de l’audiovisuel.

Il est chroniqueur sur LCI dans l’émission « 24h Pujadas ».

Emmanuel Pierrat a publié de nombreux ouvrages juridiques de référence sur le droit d’auteur, la liberté d’expression, le droit du commerce du livre et le droit à l’image.

Il a également signé plusieurs essais sur la culture, la justice ou encore la censure et en particulier : La Guerre des copyrights (Fayard, 2006), Antimanuel de droit, (Bréal, 2007), La Justice pour les nuls (First, 2007, 2013 et 2020), La Liberté sans expression ? Jusqu’où peut-on tout dire, écrire, dessiner (Flammarion, 2015), Nouvelles morales, nouvelles censures (Gallimard, 2018).

Bibliophile et collectionneur d’art africain, Emmanuel Pierrat a notamment publié Faut-il rendre les œuvres d’art ? (CNRS éditions, 2011), Comprendre l’art africain (Éditions du Chêne, 2008), Les Arts premiers pour les nuls (First, 2014) et Faut-il rendre les œuvres d’art à l’Afrique ? (Éditions Gallimard, 2019).

Il est également l’auteur d’une quinzaine de romans et récits, dont Troublé de l’éveil (Fayard, 2008 ; et en livre audio aux Éditions des Femmes, 2009).

Il a par ailleurs traduit, de l’anglais, Jérôme K. Jérôme et John Cleland, ainsi que, du bengali, Rabindranath Tagore.

Bibliographie non exhaustive :

Ouvrages juridiques

Guide du droit d’auteur à l’usage des éditeurs, Éditions du Cercle de la Librairie, 1995.

Le Droit d’auteur et l’édition, Éditions du Cercle de la Librairie, 1998, 2005 et 2013.

Le Droit de l’édition appliqué I, Éditions du Cercle de la Librairie/Cecofop, 2000.

Guide juridique pratique de l’éditeur. Livre-Presse-Multimédia (en codirection avec Agnès-Lahn Gozin et Arnaud Le Mérour), Stratégies, 2001.

Reproduction interdite, Le Droit à l’image expliqué aux professionnels de la culture et de la communication, à ceux qui veulent protéger leur image et à tous les autres qui veulent comprendre la nouvelle censure iconographique, Maxima/Laurent du Mesnil, 2001.

Le Droit du livre, Éditions du Cercle de la Librairie, 2001, 2005 et 2013.

Le Droit de l’édition appliqué II, Éditions du Cercle de la Librairie/Cecofop, 2002.

La Justice pour les nuls (direction d’ouvrage), First, 2007, 2013 et 2020.

Les Contrats de l’édition, 2011 et 2014, editionsducercledelalibraire.com (disponible uniquement sur support numérique).

Le Guide du jeune avocat, Lexisnexis, 2016.

Code de la liberté d’expression (en collaboration avec Vincent Ohanessian), Anne Rideau éditions, 2018.

L’Auteur, ses droits et ses devoirs, Folio essais, 2020.

 

Romans et récits

Histoire d’eaux, Le Dilettante, 2002, Pocket, 2004, Libra Diffusio, 2004.

La Course au tigre, Le Dilettante, 2003, Pocket, 2005.

L’Industrie du sexe et du poisson pané, Le Dilettante, 2004, Pocket, 2006.

Les Dix Gros Blancs, Fayard, 2005, Pocket, 2007.

Fin de pistes, éditions Leo Scheer, 2006.

Troublé de l’éveil, Fayard, 2008, Éditions des Femmes/Bibliothèque des voix, 2009.

Maître de soi, Fayard, 2010.

Une maîtresse de trop, Biro éditeur, Les sentiers du crime, 2010.

Maître Nemo largue les amarres, L’Une & L’Autre, 2010.

L’Editrice, Hors collection, 2010.

Qui a tué Mathusalem ? (en collaboration avec Jérôme Pierrat), Denoël, 2012.

La Féticheuse, Atelier In-8, 2012.

Le Procès du dragon, Le Passage, 2015.

L’Omnivore, Flammarion, 2019.

 

Essais

La Culture quand même (en collaboration avec Patrick Bloche et Marc Gauchée), Mille et une nuits, 2002.

L’Édition en procès (en collaboration avec Sylvain Goudemare), Éditions Léo Scheer, 2003.

Pirateries intellectuelles, Sens & Tonka, 2005.

La Guerre des copyrights, Fayard, 2006.

Brèves de prétoire, vol. 1, Chiflet et Cie, 2007.

Le Sens de la défense (en collaboration avec Jeanne-Marie Sens), L’Une & L’Autre, 2008.

Le Livre noir de la censure (direction d’ouvrage), Le Seuil, 2008, Prix Tartuffe 2008.

Nouvelles brèves de prétoire, vol. 2, Chiflet et Cie, 2008.

Les Grandes Énigmes de la justice, First, 2009.

Accusés Baudelaire, Flaubert, levez-vous ! Napoléon III censure les Lettres, André Versaille Éditeur, 2010.

Familles, je vous hais ! Les Héritiers d’auteurs, Hoëbeke, 2010.

La Collectionnite, Le Passage, 2011.

Les Veuves abusives d’Anatole de Monzie (édition critique), Grasset, Les Cahiers rouges, 2011.

Aimer lire, une passion à partager, Du Mesnil, 2012.

Comme un seul homme, droit, genre, sexe et politique, Galaade, 2012.

La Famille d’aujourd’hui pour les nuls (en collaboration avec Julien Fournier et Sophie Viaris de Lesegno), First, 2013.

Les Arts premiers pour les nuls, First, 2014.

La Liberté sans expression ? Jusqu’où peut-on tout dire, écrire, dessiner, Flammarion. 2015.
Brèves de prétoire, l’intégrale, Chiflet & Cie, 2015.

Les Symboles pour les nuls, First, 2015.

Jean-Jacques Pauvert, l’éditeur en liberté, Calmann-Lévy, 2016.

Plus grand que grand. Une histoire insolite du culte de la personnalité, Vuibert, 2016.

Défrayer la chronique. « Omar m’a tuer » : l’affaire Raddad, 1994, suivi de « Il pleure, il pleure ! » : l’affaire Troppman, 1869, Point Seuil, 2018.

Raconter la grande histoire, « J’accuse » : l’affaire Dreyfus, 1894, suivi de « Surtout ne confiez pas les enfants à la préfecture » : l’affaire Papon, 1997, Point Seuil, 2018.

Politiser la justice, « Juger Mai-68 », suivi de « J’ai choisi la liberté » : l’affaire Kravchenko, 1949, Point Seuil, 2018.

Pierre Simon médecin d’exception. Du combat pour les femmes au droit de mourir dans la dignité, Don Quichotte, 2018.

La France des vaincus passe à la barre, Une histoire judiciaire de l’épuration en France 1943-1953, First, 2018.

Le Grand Livre de la censure, Plon, 2018.

Nouvelles Morales, nouvelles censures, Gallimard, 2018.

« Vous injuriez une innocente » : l’affaire Grégory – 1984, suivi de « Si Violette a menti » : l’affaire Nozière – 1934, Point Seuil, 2018.

« Ils ne savent pas tirer » : l’affaire du Petit-Clamart – 1963, suivi de « On aime trop l’argent » : l’affaire Stavisky – 1935, Point Seuil, 2018.

« Elles sont ma famille. Elles sont mon combat » suivi de « Vous avez trouvé 11,9 mg d’arsenic », Point Seuil, 2018.

« Les Excuses de l’institution judiciaire : l’affaire d’Outreau, 2004 », suivi de « Je désire la mort » : l’affaire Buffet-Bontems, 1972, Points 2018

« On veut ma tête, j’aimerai en avoir plusieurs à vous offrir » : l’affaire Landry 1921, suivi de « Nous voulons des preuves » : l’affaire Dominici 1954, Points 2018

« Totalement amoral » : l’affaire du Dr Petiot 1946 suivi de « Vive la France, quand même ! » : L’affaire Brazillach 1945,Éditions Points, 2018.

Les Secrets de « L’affaire J’accuse », Calmann Levy, 2019.

Le Tribunal de la terreur, Fayard, 2019.

Faut-il rendre des œuvres d’art à l’Afrique ?, Gallimard, 2019.

Je crois en l’athéisme,  Éditions du Cerf, 2020.

Livres illustrés et livres d’art 

Antimanuel de droit, Bréal, 2007.

Comprendre l’art africain, Chêne, 2008.

Les Nouveaux Cabinets de curiosités, Les Beaux Jours, 2011.

Cent images qui ont fait scandale, Hoëbeke, 2011.

Cent oeuvres d’art censurées, Chêne, 2012.

Il était une fois Peau d’âne (en collaboration avec Rosalie Varda-Demy), La Martinière, 2014 et 2020, Prix Simone Goldschmidt-Fondation de France et Grand Prix de la Nuit du livre.

Les Grands Procès de l’Histoire, La Martinière, 2015, Prix du Livre du Patrimoine.
Barbes et moustaches (en collaboration avec Jean Feixas), Hoëbeke, 2015.

Le Droit d’auteur (en collaboration avec Fabrice Neaud), Le Lombard, 2016.

Moi, Emmanuel Pierrat, avocat à la cour, Glénat jeunesse, 2016.

100 infographies pour déchiffrer la justice, La Martinière, 2016.

Les Femmes et la JusticeFemmes avocates, femmes magistrates et femmes criminelles, La Martinière, 2016.

Pièces à conviction, 35 affaires judiciaires qui ont défrayé la chronique (en collaboration avec Jérôme Pierrat), La Martinière, 2017.

Dernières volontés, l’histoire des plus incroyables testaments et successions La Martinière, 2018.

Trois minutes pour comprendre la Justice, Le Courrier du livre, 2019.

Collections, collectionneurs, La Martinière, 2019.

Il était une fois Peau d’âne (en collaboration avec Rosalie Varda-Demy), nouvelle édition augmentée, La Martinière, 2020.

Procès de sang, 15 affaires criminelles qui ont marqué l’histoire de France, Géo Histoire, 2020.

Traductions 

Pensées paresseuses d’un paresseux de Jérôme K. Jérôme (traduit de l’anglais, en collaboration avec Claude Pinganaud), Arléa, 1991, Arléa poche, 1996.

Histoires de fantômes indiens de Rabindranath Tagore (traduit du bengali, en collaboration avec Ketaki Dutt-Paul), Cartouche, 2006, Arléa poche, 2008.

Fanny Hill, femme de plaisir (présenté et adapté de l’anglais), Bernard Pascuito Éditeur, 2008

Revue de Presse

2020

Article de la revue Grands Avocats

Emmanuel Pierrat a été choisi par les étudiants du prestigieux Collège de droit de la Sorbonne comme un des « acteurs inspirants du monde juridique français ».

Retrouvez l’entretien où il parle longuement du métier d’avocat, réalisé par Athénaïs Giscard d’Estaing :

Article de l’Association du Collège du Droit de La Sorbonne

Article de l’obs : Emmanuel Pierrat, l’omniprésent maître ès lettres

2019

Article du magazine des enchères : Emmanuel Pierrat « La collection est une addiction »

Article du Journal des Arts : Emmanuel Pierrat, avocat au barreau de Paris : « La question des restitutions doit se traiter au cas par cas »

Article du Point : Culture – Emmanuel Pierrat, comment fait-il ?

2018

“Tous les chemins mènent à soi. Emmanuel Pierrat le sait. Écrivain et amateur d’art, éditeur et agent littéraire, l’infatigable plaideur fait feu sur tous les fronts.

Pour cet avocat spécialisé dans le droit de l’édition, passions et métier vont de pair. Bibliophile, féru d’art tribal, ce défenseur de la liberté d’expression s’investit tous azimuts, du prétoire aux musées.”

Article de la Gazette Drouot : Emmanuel Pierrat, l’éclectique

Article de Kroniques : Entretien avec Emmanuel Pierrat

Article des Beaux Arts : Emmanuel Pierrat : « Depuis les attentats de Charlie, la religion est un sujet très compliqué

2017

Avocat écrivain, Emmanuel Pierrat mène une carrière dans laquelle écriture et droit s’entremêlent et se répondent ».  Le quotidien Les Petites Affiches/la Gazette du Palais a dressé mon portrait d’ »hypercurieux » perpétuant « avec brio la grande tradition de l’avocat-homme de lettres »

Article d’Actu-juridiques : Emmanuel Pierrat l’hypercurieux

Article de Le Monde : Emmanuel Pierrat, l’avocat qui donne la parole aux fétiches

2016

Article de Grazia : L’interview Blender d’Emmanuel Pierrat

2014

Article d’Entreprendre : Emmanuel Pierrat, avocat touche-à-tout

2011

Article de Midi libre : Emmanuel Pierrat: avocat de Tristane Banon et auteur de livres érotiques

2008

Article de La Croix : L’Érudition joyeuse d’Emmanuel Pierrat

2004

En 2004, après les procès gagnés par Emmanuel Pierrat pour les héritiers de Pierre Bourdieu contre l’Observateur ainsi que pour Michel Houellebecq poursuivi en raison de ses propos sur l’Islam, Libération proposait à ses lecteurs un brillant portrait de l’avocat rédigé par Luc Le Vaillant, responsable de la dernière page de Libé, sous le titre « Justice pour le livre ».

Article Libération : Portrait Justice pour le livre